Renefer (1879-1957)   by MG.Thierry
Renefer

Né en juin 1879 à Bétheny, près de Reims, Raymond Fontanet suit des études d'ingénieur-architecte avant de s'inscrire aux Beaux-Arts de Paris où il adopte son nom d'artiste : Renefer. Très tôt, à 16 ans, il choisit de dessiner sur nature et aborde l'aquarelle et la peinture à l'huile. Cet itinéraire parti du dessin explique chez Renefer son don pour la gravure. Le nombre d'ouvrages qu'il a illustré est considérable : " Le Feu " d'Henri Barbusse ; " Mon frère Yves ", de Pierre Loti ; " La vagabonde " de Colette ; " Gaspard, Les soldats de guerre ", de René Benjamin ; " Dix sept histoires de marin ", de Claude Farrère ; " Les plus beaux contes " de R Kipling ; et bien d'autres encore. L'illustration de presse devient l'une des ses spécialités ; en 1905 il réalise un numéro complet de " L'Assiette au Beurre " sur le thème des " grands sentiments ". Il travaille également pour les éditeurs, Fayard et surtout Flammarion pour qui il dirigera les collections de livres d'art.
Renefer habite Paris, dans le 7ème puis à Montmartre. Il dessine les parisiens dans leur vie quotidienne ou durant leurs festivités. Les coups de crayon sont vifs, déterminés et légers à la fois; les postures de ses personnages résumées à l'essentiel sont naturelles et vivantes. A travers les détails de ces visages, Renefer saisit les expressions de joie, de tendresse et d'humour. Les parties ombrées des croquis trahissent le peintre.
Pendant la Première Guerre Mondiale, Renefer a toujours carnets et crayons en main, il est un témoin incontesté de la vie des soldats au front.(suite)
Lorsque Renefer prend les pinceaux, il choisit les paysages et l'eau est très présente. Les ponts de Paris, la Seine et les canaux, les paysages sous la pluie, les inondations, etc… Les critiques contemporains lui décernent le titre de " peintre de l'air et de l'eau ". Peintre de la Réalité, ils le situent aux côtés de Marquet et de Corot. Malgré de nombreuses expositions et une vie professionnelle réussie, il est membre du Bureau du Salon des Indépendants au coté de Paul Signac, l'artiste n'obéit à aucune mode et ne se laisse pas enfermer dans un groupe ou une formule picturale.
Il s'évade souvent à Andrésy, dans les Yvelines. Dans les années 30, il y achète une maison avec un jardin surplombant la Seine. Il y vivra jusqu'à sa mort, en 1957. Là, inlassablement et comme attaché à la nature humaine, il représente des pêcheurs, des bateliers, des femmes en pleine conversation, des groupes d'enfants… A Andrésy, il retrouve son élément de prédilection: l'eau. Il va parcourir toutes les berges de la Seine et de l'Oise, pour étaler sur la toiles les bleus, verts et bruns des berges de Poissy, Andrésy, Maurecourt, Conflans Sainte Honorine, Bougival, Chatou, Asnières, Clichy , etc . On ne s'étonne pas non plus de rencontrer Renefer sur le littoral français et particulièrement en Bretagne (Quimper, Loctudy, etc..) où il passe de nombreuses vacances.
Renefer le paysagiste reste discret et préfère fuir le monde et la notoriété.
L'œuvre de Renefer est considérable et représente des milliers de croquis, aquarelles, gravures et peintures. Témoin incontesté de la première moitié du XXème siècle, son œuvre disséminé dans les collections personnelles et dans les musées (Musée de la Ville de Paris, Carnavalet, du Havre, …) font de Renefer un artiste important et méconnu. Un travail de catalogage de ses œuvres devrait permettre de lui rendre la place qui lui revient.

 
 Avis de Recherche !


Le Catalogue raisonné de Raymond Renefer est en cours d'élaboration. Cet ouvrage répertoriera tout l'œuvre de l'artiste : peintures, dessins et gravures.

Toute personne possédant une œuvre originale de Renefer est invitée à envoyer une photographie de l'œuvre, en précisant ses caractéristiques (dimensions et inscriptions éventuelles) à l'attention de Marie Gabrielle Thierry:
58 bis, rue Charles Infroit
78570 Andrésy - France

ou par courriel